Poilus de Tourves
 
BARBIER Georges Marie Félix Probace
 

Il est né le 19 novembre 1894 à Tourves.
Il est incorporé le 5 septembre 1914 au 23ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Il est tué à l'ennemi le 6 mars 1915 au Reichackerkopf (Alsace).

 
 
BERNARD Louis Joseph Alphonse (matricule n°1 423)
 

Fils de Auguste Marius Alphonse Bernard et de Adélaïde Joséphine Marie Boise, il est né le 22 août 1884 à Tourves.
Tanneur, il est incorporé le 9 octobre 1905 au 27ème Bataillon de Chasseurs à Pied. Il est renvoyé dans ses foyers le 28 septembre 1907.

Il est rappelé lors de la mobilisation générale du 2 août 1914.
Il est fait prisonnier le 13 janvier 1915 à Sainte Marguerite. Il est interné à Schmeidemuhl (Posnanie).
Il décède des suites d'une maladie contractée en captivité le 21 novembre 1918 à Linovies (Allemagne).

 
BERTHON François Joseph
 
Il est né le 14 octobre 1887 à Tourves.
Soldat au 89ème Régiment d'Infanterie, il tué à l'ennemi le 24 juin 1917 à Juvincourt-et-Damary (Aisne).
 
 
BONNAUD Marcel Augustin Georges Vincent
 
Il est né le 23 janvier 1894 à Tourves.
Soldat au 7ème Bataillon de Chasseurs à Pied, il est tué au combat le 9 avril 1915 à l'Hartmannswillerkopf (Alsace).
 
 
BONNEFOY Joseph Probace Marius
 
Il est né le 19 mars 1880 à Tourves.
Soldat au 55ème Régiment d'Infanterie (30ème DI, 15ème CA Heymann, 3ème A Sarrail), il est tué à l'ennemi le 30 décembre 1914 à Raffécourt (Meuse).
 
 
BONNEFOY Louis Marius (matricule n°340)
 
Fils de Marius Maximilien Lucien Bonnefoy et de Alphonsine Marthe Garrassin, il est né le 26 février 1891 à Tourves.
Il est incorporé le 8 octobre 1912 au 111ème Régiment d'Infanterie.
Le 15 avril 1913 il passe au 173ème Régiment d'Infanterie.
Lors de la mobilisation générale il est maintenu sous les drapeaux.
Le 30 septembre 1916 il passe au 35ème Régiment d'Infanterie.
Le 13 novembre 1916 il passe au 260ème Régiment d'Infanterie.
Le 15 octobre 1917 il part en renfort au 371ème Régiment d'Infanterie.
Le 17 octobre 1917 il est nommé caporal.
Le 14 août 1918 il passe au 112ème Régiment d'Infanterie.
Le 5 octobre 1918 il passe au 16ème Régiment d'Infanterie.
Il a participé aux batailles de Lorraine, Blainville Marne, Vienne le Château, Craonne, Champagne, Monastir, lac d'Ochrida.
Il a été blessé :
- le 10 septembre 1914 par balle à la main gauche à Revigny.
- le 20 décembre 1916, plaie pénétrante à la nuque par balle à Mouranella (front de Salonique)
Il est cité à l'ordre du 371ème Régiment d'Infanterie (ordre n°25) le 3 mars 1918 : "Bon caporal ayant toujours eu une belle conduite au feu. Blessé deux fois dans l'accomplissement de son devoir - Croix de Guerre avec Etoile de Bronze."

 
BOUTEUIL Auguste Jules Antoine
 
Il est né le 1 juin 1886 à Tourves.
Soldat au 1er Bataillon de Chasseurs d'Afrique, il est tué à l'ennemi le 12 septembre 1916 au Bois Marrières (Somme).
 
 
BREMOND Marius Auguste Pierre
 
Il est né le 28 septembre 1872 à Tourves.
Soldat au 315ème Régiment d'Infanterie, il tué par une bombe lancée d'un zeppelin le 7 octobre 1915 à Valmy (Marne).
 
BREMOND Marius François Augustin
 
Il est né le 6 avril 1893 à Garéoult.
Soldat au 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins, il est tué à l'ennemi le 19 juin 1915 sur les hauteurs de Metzeral (Haut-Rhin).
 
 
BREMOND Pierre Marius
 
Il est né le 9 juin 1894 à Marseille (Bouches-du-Rhône) mais domicilié à Tourves..
Soldat au 7ème Bataillon de Chasseurs , il est tué au combat le 12 février 1915 à Hartmannswillerkopf (Haut-Rhin).
 
 
BREMOND Probace Berthin Maurice (matricule n°341)
 
Fils de François Maurice Bremond et de Marie Hermine Baude, il est né le 14 novembre 1891 à Tourves.
Mécanicien, le 4 janvier 1910 il s'engage pour 5 ans aux Equipages de la Flotte.
Le 28 mars 1912 il est incorporé à la section spéciale du 152ème Régiment d'Infanterie à Calvi.
le 9 décembre 1912 il passe au 112ème Régiment d'Infanterie.
Le 1 juillet 1913 il passe au 3ème Régiment d'Infanterie.
Le 1 juin 1917 il passe au 1er Bataillon d'Infanterie Légère d'Afrique.
Le 9 juin 1917 il passe au 5ème Bataillon d'Infanterie Légère d'Afrique.
Il est blessé par un éclat d'obus le 27 mai 1918 à Grouillons.
Il est de nouveau blessé le 14 septembre 1918 à Bourlandou.

 
BREMOND Victor Félix Sauveur
 
Il est né le 26 février 1876 à Tourves.
Soldat au 64ème Bataillon de Chasseurs à Pied, il est tué à l'ennemi le 2 juillet 1915 au Reichackerkopf (Haut-Rhin).
 
 
BREMOND Victorin Joseph Jules
 
Il est né le 25 février 1891 à Tourves.
Le 8 octobre 1912 il est incorporé au 61ème Régiment d'Infanterie.
Il est blessé au pied gauche par balle le 19 août 1914 à Dieuze.
Le 25 janvier 1917 il part pour l'armée d'Orient. Il y reste jusqu'au 4 août 1918.
Le 22 septembre 1918 il passe au 112ème Régiment d'Infanterie, puis au 366ème Régiment d'Infanterie le 23 novembre 1918.
Il est démobilisé le 31 juillet 1919.
 
BRENGUIER Emile Marius
 
Il est né le 27 juillet 1891 à Flassans.
Le 8 octobre 1912 il est incorporé au 111ème Régiment d'Infanterie.
Le 15 avril 1913 il passe au 173ème Régiment d'Infanterie.
Il est fait prisonnier le 20 août 1914 à Dieuze. Il est détenu en captivité au camp de Memmingen (Allemagne).
Après avoir été rapatrié d'Allemagne il passe au 163ème Régiment d'Infanterie le 21 mai 1919.
Il est démobilisé le 19 août 1919.
 
 
CARLES Régis Claudius Fernand (matricule n°628)
 

Fils de Paul Emile Carles et de Marie Antoine Gayol, il est né le 6 mai 1894 à Tourves.
Ajusteur mécanicien, il est incorporé le 17 décembre 1914 au 75ème Régiment d'Infanterie.
Le 25 septembre 1915 il est blessé par un coup de feu au poignet à Perthes.
Le 23 mars 1916 il est détaché du corps pour être employé par les Etablissements Decauville à Corbeil en qualité d'ajusteur.
Le 25 juin 1917 il passe au 5ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Le 23 octobre 1917 il est blessé par éclat de bombe à la jambe gauche au chemin des Dames.
Le 26 novembre 1917 il est cité à l'ordre de la division : "A pris une part active aux combats du 23 au 26 octobre - Croix de Guerre".
Le 4 octobre 1918 il passe au 5ème Régiment d'Artillerie de Campagne.
Il est titulaire de l'insigne des blessés.

 
COMPAGNON Emile Marius
 
Il est né le 30 mars 1888 à Tourves.
Soldat au 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins (66°DIR Serret), il tué à l'ennemi le 8 avril 1915 à Hartmannswillerkopf (Haut-Rhin).
 
 
 
FLORENS Marius Louis Paul
 
Il est né le 16 novembre 1891 à Tourves.
Il est incorporé le 1 octobre 1912 au 3ème Régiment d'Infanterie.
Soldat au 3ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 20 août 1914 à Dieuze (Lorraine).
 
 
GARCIN Léon Joseph Armand
 
Il est né le 25 mai 1892 à Tourves.
Sergent au 54ème Régiment d'Infanterie Coloniale, Il est tué à l'ennemie le 23 juin 1915 à Hérévis-Biri (Turquie).
 
GARRASSIN Emile Baptistin Marius (matricule n° 635)
 
Fils de Prosper Victorin Garrassin et de Marie Magdelaine Louise Mistre, il est né le 25 novembre 1894 à Tourves.
Cultivateur à Tourves, le 6 octobre 1914 il est incorporé au 3ème Régiment d'Infanterie.
Le 2 janvier 1915 il passe au 153ème Régiment d'Infanterie.
Le 25 août 1915 il passe au au 143ème Régiment d'Infanterie
Il est tué à l'ennemi le 31 octobre 1915 à Tahure (Marne).
 
GARRASSIN Henri
 
Il est né le 16 février à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Soldat au 250ème Régiment d'Infanterie, il est mort des suites de ses blessures à l'hôpital auxiliaire 41 le 4 mai 1916
.
 
GARRASSIN Louis Salvator (matricule n° 2 382)
 
Il est né le 24 février 1882 à Tourves.
Soldat au 36ème Régiment d'Infanterie, il est mort des suites de ses blessures le 27 avril 1916 à l'hôpital militaire de Raon-l'Etape (Vosges).
 
GARRASSIN Marius Paul (matricule n° 1 383)
 
Il est né le 17 novembre 1884 à Tourves.
Soldat au 163ème Régiment d'Infanterie, il est gravement blessé le 7 août 1916, d'un éclat d'obus dans la tête alors qu'il cherchait à s'isoler hors de la tranchée au Bois de Hem (Somme). Il gémit toute la nuit pour qu'on vienne le chercher. Ce n'est qu'au petit matin qu'un de ses camarades nommé Bosc de Bras le rejoint. Il meurt dans ses bras.
 
 
GARRASSIN Paul Etienne (matricule n° 1 039)
 

Fils de Joseph Bruno Garrassin et de Virginie Valérie Tournel, il est né le 19 juin 1871 à Tourves.
Cultivateur, le 12 novembre 1892 iol est incorporé au 111ème Régiment d'Infanterie.
Le 24 septembre 1893 il est renvoyé dans la disponibilité.
Rappelé lors de la mobilisation générale, il se présente au corps le 2 août 1914. Il passe au 113ème Régiment d'Infanterie.
Le 13 mars 1915 il passe au 118ème Régiment d'Infanterie.
Le 1 août 1915 il passe au 311ème Régiment d'Infanterie
Il est tué à l'ennemi par un coup de feu lors de l'attaque par l'ennemi du poste de Sabarot, le 11 janvier 1916 à Ribécourt (Oise).

 
GERMAIN Louis Joseph
 
Il est né le 5 mars 1894 à Tourves.
Il est incorporé le 4 septembre 1914 au 27ème Bataillon de Chasseurs à Pied (66°DIR Serret).
Il est tué à l'ennemi le 17 juin 1915 côte 1025, sur les hauteurs de Metzeral (Haut-Rhin).
 
 
GILOUX Marius Victor
 

Il est né le 31 mai 1892 au Castellet.
Boulanger, il est incorporé le 10 octobre 1913 à la 25ème Section des Commis Ouvriers Militaires de l'Administration.
Du 11 octobre 1913 au 1 août 1914 il est en Tunisie.
le 17 novembre 1914 il passe au 4ème Régiment de Zouaves. Le 14 décembre 1914 il embarque pour la France sur le vapeur Marsourak.

Le 18 mars 1915 il est blessé d'une balle dans la tête à Perthes.

Le 24 juillet 1916 il est cité à l'ordre du Régiment : "Très bon mitrailleur, s'est distingué à plusieurs reprises par son courage et son sang froid, en particulier le 13 juillet 1916 où il a été blessé".

En 1916 à Verdun, il est blessé trois fois :
- le 18 juin à la côte 304 de Vaux le Chapitre par un éclat d'obus à la tête,
- le 26 octobre à Douaumont par un éclat d'obus à la main droite,
- le 14 décembre au ravin du Helly, par un éclat d'obus au bras gauche.

Le 30 mars 1918, il est fait prisonnier à Orvillers (Oise). Il est rapatrié le 20 décembre 1918.

Le 22 janvier 1919 il passe au 112ème Régiment d'Infanterie.
Le 1 septembre 1919 il est démobilisé.

De 1946 à 1995, il vit à Tourves.

Il est titulaire de :
- la médaille de Chevalier de la Légion d'Honneur (1970),
- la Croix de Guerre avec étoile de bronze.
- la médaille militaire (1930),
- la médaille de Verdun.

 

 

 
 
GIORSETTI Marius Louis
 
Il est né le 27 mars 1882 à Cassis.
Sergent au 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins , Il est tué à l'ennemi le 5 juin 1917 à Craonne (Aisne).
 
 
GRAVIER Camille Elie
 

Fils de Louis Philémon Gravier et de Marie Joséphine Luquet, il est né le 28 juillet 1896 à Tourves.
Cultivateur, il est incorporé au 6ème Régiment d'Infanterie Coloniale le 11 avril 1915.

Il part aux armées le 10 août 1916.
Le 16 avril 1917 il est blessé par une grenade à l'omoplate gauche au chemin des Dames, secteur de Trayon (Aisne).
Le 19 août 1918 il est cité à l'ordre du régiment
Le 31 octobre 1918 il est blessé à Cousenvoye, près de Verdun, par un éclat d'obus, au pied droit et à la hanche droite.
Il est démobilisé le 31 octobre 1919.

Il est tutulaire de :
- la Croix de Guerre avec étoile de bronze,
- la Médaille Militaire (attribuée le 16 juin 1920).

 
GRAVIER Marius Joseph
 
Il est né le 5 octobre 1893 à Tourves.
Soldat au 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins (66°DIR Serret), il est tué à l'ennemi le 28 mai 1915 à Metzeral (Haut-Rhin).
 
 
JAUBERT François Jules
 
Il est né le 19 septembre 1887 à Montmeyan.
Soldat au 168ème Régiment d'Infanteries, il est tué à l'ennemi le 8 septembre 1917 au Bois des Caurières (Meuse).
 
 
LAMBERT Raoul Ange Marius Pascal
 

Fils de François Joseph Etienne Lambert et de Clara Victoria Magdelaine Tochou, il est né le 7 octobre 1894 à Tourves.
Confiseur, il est incorporé le 4 septembre 1914 au 27ème Bataillon de Chasseurs à Pied.

Le 20 décembre 1914 il part aux Armées.

Le 15 avril 1915 il est évacué, blessé à l'Hartmannwilerkopf ( contusion de l'abdomen par éboulement de terre). Il rejoint son unité au front le 14 août 1915.

Le 24 décembre 1915 il est évacué blessé à l'Hartmannwilerkopf (plaie à la première phallage de l'annulaire gauche).
Le 10 avril 1916 il rejoint son unité.

Le 4 septembre 1916 il est blessé par balle à l'avant bras droit à Clery.

Le 19 mai 1917 il passe au 64ème Bataillon de Chasseurs.

Le 1 septembre 1917 il est cité à l'ordre du Bataillon :"Bon chasseur, blessé deux fois dans l'accomplissement de son devoir".

Le 23 octobre 1917 il est blessé par un éclat d'obus à la jambe gauche au Gauthair (Aisne).

Le 27 novembre 1917 il est cité à l'ordre de la Division :"Le 23 octobre 1917 s'est jeté à l'assaut de la position ennemi avec un entrain admirable et a été blessé au moment où il débordait la tranchée allemande".

Le 18 septembre 1918 il passe au 115ème Bataillon de Chasseurs.

Le 2 octobre 1918 il est blessé au pouce droit par un éclat d'obus à Saint-Quentin.

Le 10 septembre 1919 il est démobilisé. Il se retire à Tourves.

Il est titulaire de :
- la Croix de Guerre avec étoile de bronze et étoile d'argent.
- la Médaille commémorative de la guerre.
- la Médaille de la Victoire.
- la Médaille Militaire.
- l'insigne des blessés.

 

 
LIEUTAUD Probace Marius
 

Il est né le 27 septembre 1894 à Tourves.
Deuxième canonnier au 19ème Régiment d'Artillerie, il est mort des suites de ses blessures le 13 mai 1916 à l'hôpital de Melun (Seine-et-Marne).

 
MAGNE Marius Germain
 
Il est né le 9 juillet 1883 à Tourves.
Soldat au 10ème Escadron du Train des Equipages, il est mort le 13 mars 1919 d'une maladie contractée en service (embolie cérébrale) à Tourves.
 
MICHEL Victor Joseph
 
Il est né le 19 juillet 1895 à Saint-Apollinaire (Hautes-Alpes).
Soldat au 115ème Bataillon de Chasseurs, il est tué à l'ennemi le 3 octobre 1916 au Bois de Rancourt (Somme).

 
 
MOUTTE Albert Auguste
 

Fils de Victorin Marius Moutte et de Rose Marie Joséphine Bremond, il est né le 4 mai 1894 à Tourves.
Le 8 septembre 1915 il est incorporé au 22ème Régiment d'Infanterie Coloniale.
Le 17 décembre 1915 il passe aux Armées.
Le 9 février 1916 il est blessé.
Le 16 août 1917 il est évacué, blessé.
Le 17 juin 1918 il est promu Caporal.
Le 5 mars 1919 il est nommé Sergent.

Il est cité à l'ordre du Régiment : Croix de Guerre avec étoile de bronze.
Le 11 septembre 1919 il est démobilisé. Il se retire à Tourves.

 
MOUTTE Benoit Etienne Marius
 
Il est né le 3 août 1883 à Tourves.
Soldat au 289ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 25 avril 1916 à Pontavert (Aisne).
 
MOUTTE Edouard Joseph
 
Fils de Joseph Marius Lucien Moutte et de Augustine Louise Sayou, il est né le 28 mars 1894 à Tourves.
Cultivateur, il est incorporé le 14 novembre 1914 au 163ème Régiment d'Infanterie.
Le 5 août 1915 il passe au 76ème Régiment d'Infanterie.
Le 29 septembre 1915 il part pour Salonique en renfort de l'armée d'Orient.
Le 31 mars 1919 il rentre en France et passe au 112ème Régiment d'Infanterie.
Le 31 juillet 1919 il est démobilisé.
 
MOUTTE Paul François
 

Fils de Victorin Marius Moutte et de Rose Marie Joséphine Bremond, il est ne le 30 août 1896 à Tourves.

Cultivateur, il est incorporé le 10 avril 1915 au 75ème Régiment d'Infanterie. Le 2 janvier 1916 il passe aux armées.
Le 9 juin 1918 il est cité à l'ordre du Régiment : "Excellent fusilier mitrailleur ayant participé depuis deux ans à toutes les actions du régiment, faisant preuve de beaucoup de courage. Très belle attitude au cours des dernières opérations".
Le 2 juillet 1919 il passe au 21ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Le 24 septembre 1919 il est démobilisé.

Il est titulaire de :
- la Croix de Guerre,
- la Médaille Commémorative,
- la Médaille de la Victoire.

 
MOUTTE Robert Louis Antoine
 

Fils de Joseph Marius Lucien Moutte et de Augustine Louise Sayou, il est né le 24 août 1895 à Brignoles.
Cultivateur, il est incorporé le 7 décembre 1914 au 7ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Le 7 mai 1915 il passe au 116ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Le 25 octobre 1916 il est blessé à Douaumont par un éclat d'obus, aux deux jambes, bras et mains.
Il décède des suites des blessures, le 30 octobre 1916 à l'ambulance 225 à Dugny (Meuse).

La médaille militaire lui est attribuée à titre posthume (1920).

 
 
MOUTTET Jean Marie Louis Joseph (matricule n°1 834)
 

Fils de Joseph Louis Mouttet et de Marie Philomène Raphel, il est né le 10 août 1883 à Tourves.
Garçon de café, le 14 novembre 1904 il est incorporé au 111ème Régiment d'Infanterie.
Le 23 septembre 1905 il est renvoyé dans la disponibilité.

Rappelé lors de la mobilisation générale il se présente au corps le 2 août 1914.
Il passe au Régiment d'Infanterie de Toulon, puis de Nice.
Soldat à la 17ème compagnie du 363ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 26 avril 1916 à La Chapelotte (Meurthe et Moselle).

Cité à l'ordre du Régiment (ordre n°210 du 8 mai 1916) : "Le 4 mars 1916, étant une sentinelle avancéeà la Chapelotte, au cours d'un violent bombardement, a assuré son service avec le plus grand sang-froid et a riposté courageusement au jet de grenades par l'ennemi."

Cité à l'ordre du Régiment (ordre n°211 du 9 mai 1916) : "Soldat très courageux, s'est volontairement offert lors du combat du 26 avril 1916 à la Chapelotte pour faire partie de la fraction chargée de reprendre les postes qui avaient été occupés momentanément par l'ennemi. Dans la même journée a été tué à son poste de combat, en réparant un boyau détruit par le bombardement."

 
 
MOUTTET Louis Auguste
 
Il est né le 30 avril 1880 à Tourves.
Soldat au 112ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi entre le 8 et le 10 septembre 1914 à Vassincourt (Meuse).
 
 
PELISSIER Henri Jean Pierre
 
Il est né le 19 octobre 1886 à Tourves.
Soldat au 163ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 7 avril 1915 à Flirey (Meurthe-et-Moselle).
 
 
QUITTE Léonce Jules Paul Joseph
 
Il est né le 6 juin 1882 à Aix-en-Provence.
Soldat au 112ème Régiment d'Infanterie, il est porté disparu le 30 juin 1915 au Bois de la Gruerie (Marne).
 
 
REBOUL Gabriel Siméon
 
Fils de Léonard Simon Reboul et de Philomène Rose Truc, il est né le 1 janvier 1889 à Tourves.
Cultivateur il a été incorporé le 8 octobre 1910 au 163ème Régiment d'Infanterie. Il est musicien le 21 août 1911. Il est renvoyé dans ses foyers le 23 septembre 1912.
Rappelé lors de la mobilisation générale, il se présente au corps le 4 août 1914.
Le 31 octobre 1914 il passe au dépôt des isolés coloniaux à Marseille.
Le 6 septembre 1915 il passe au 6ème Régiment d'Infanterie Coloniale.
Le 11 novembre 1915 il est Clairon.
Le 1 février 1916 il passe au 5ème Régiment d'Infanterie Coloniale.
Le 4 septembre 1916 il est fait prisonnier au sud de Barleux (Somme). Il est détenu à Zerbst (Saxe-Anhalt).
Il est rapatrié le 20 janvier 1919.
Le 5 février 1919 il passe au 4ème Régiment d'Infanterie Coloniale.
Il est démobilisé le 1 août 1919.

 
REBUFFAT Léon Maurice Michel
 
Il est né le 29 septembre 1896 à Tourves.
Le 11 avril 1915 il est incorporé au 27ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Il est tué à l'ennemi le 5 novembre 1916 à Saint-Pierre Vaast (Somme).
 
 
 
ROUQUIER Auguste Baptistin
 
Il est né le 9 mars 1889 à La Seyne-sur-Mer.
Soldat au 4ème Régiment d'Infanterie Coloniale, il est mort d'une maladie contractée en service le 1 octobre 1914 à l'hôpital mixte de Saint-Menehould (Marne).
 
SAGE Mathieu Pascalis
 
Il est né le 28 mars 1880 à Baudinard.
Soldat au 111ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 20 mars 1916 à Malancourt (Meuse).
 
SAGE Pascalis Albin
 
Il est né le 8 avril 1886 à Baudinard.
Soldat au 371ème Régiment d'Infanterie, il est décédé des suites de ses blessures le 21 mars 1917 à Monastir (Serbie).
 
SALIGNA Léon Adrien
 
Il est né le 23 juin 1887 à Tourves.
Sous-lieutenant au 227ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 15 mars 1916 à Wisembach (Vosges).
 
SIVAN Léon Emmanuel
 
Il est né le 12 janvier 1879 à Tourves.
Soldat au 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins, il est tué à l'ennemi le 15 septembre 1916 à Bouchavesnes (Somme).
 
 
 
TOCHOU Henri Augustin François
 

Fils de François Jean Baptiste Tochou et de Marie Marcelline Mélanie Florens, il est né le 26 avril 1896 à Tourves.
Cultivateur, il est incorporé le 10 avril 1915 au 163ème Régiment d'Infanterie.
Le 27 novembre 1915 il passe aux armées, au 9ème Bataillon du 112ème Régiment d'Infanterie.
Le 17 mai 1916 il passe au 56ème Régiment d'Infanterie
Le 19 octobre 1917 il est cité à l'ordre du 56ème Régiment d'Infanterie : "Braves soldats mitrailleurs, qui ont toujours fait preuve de courage et de dévouement. Ont eu une attitude brillante le 11 octobre 1917 à Xivray (Meuse) en servant leurs leurs pièces sous un bombardement très violent".
Le 22 janvier 1918 il est évacué malade. Le 27 avril 1918 il rejoint les armées.
Le 10 août 1918 à Allencourt (Oise) il est évacué, intoxiqué par les gaz. Le 27 octobre 1918 il rejoint les armées.
Le 7 mars 1919 il est nommé Caporal.
Le 20 septembre 1919 il est démobilisé.

Il est titulaire de la Croix de Guerre avec étoile de bronze.

 
TOCHOU Marius Philippe
 

Il est né le 28 juin 1873 à Tourves.
Soldat au 22ème Régiment d'Infanterie Coloniale, il est disparu le 24 février 1915 à Beauséjour (Marne).

 
TOCHOU Victorin Marius
 
Fils de Auguste Philippe Tochou et de Claudine Hélène Marie Louise Bremond, il est né le 21 décembre 1891 à Tourves.
Boulanger, il est incorporé le 14 octobre 1912 au 4ème régiment de Zouaves.
Jusqu'au 1 août 1914 il est en Tunisie.
Il est fait prisonnier le 12 octobre 1914.
Il est rapatrié d'Allemagne le 11 décembre 1918.
Il est démobilisé le 2 septembre 1919. Il se retire à Tourves.

 
TROTOBAS Eugène Probace Antoine
 
Il est né le 6 septembre 1892 à Tourves.
Soldat au 162ème Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi le 31 octobre 1916 à Sailly-Saillisel (Somme).