Les épisodes neigeux
 
2 février 1956
 
Le 2 février 1956, jour de la chandeleur , une dépression brutale s’abat sur la moitié sud de la France.
En trois heures la température s’effondre . Pendant 3 semaines le mercure va osciller entre -17C° et - 20 C° !
La neige va tomber d’abord pendant 4 jours sans arrêt. Trois autres chutes de neige succéderont.
Des villages sont isolés, des animaux crèvent dans les étables, le plan ORSEC est déclenché.
La couche atteint 80 cm à Saint Maximin.
Pas d’hélicoptères à l’époque, plus de réseau routier, plus de téléphone, chacun se débrouille comme il peut. Il faudra attendre 3 semaines pour que la situation se normalise.
Une catastrophe agricole : seuls survivent 5% des 2 200 000 oliviers que compte le département. Pour la plupart les troncs ont éclaté sous l’effet de ce froid polaire exceptionnel.
L’oléiculture varoise mettra 30 ans à s’en remettre.
 
 
27 février 2001
 
Des chutes de neige importantes paralysent toute la Provence et la Corse intérieures, ainsi que l’Ardèche et les Cévennes. On mesure jusqu‘à 80 cm entre Saint Maximin et Pourcieux. Plus de 100 000 foyers sont privés d‘électricité et des milliers d’automobilistes sont bloqués sur routes et autoroutes.
 
Sur l'autoroute A8
 
 
Dans les rues du village
(photos Jean Blaise Cabrol)
 
 
 
 
 
 
 
 
1 mars 2001 : dans Var Matin
 
 
 
28 février 2018 En soirée (photos Yaya le Vigneron)
A la suite d'un premier épisode peu intense sur Saint-Maximin le lundi 26 février, la neige s'est remise à tomber le 28 février en soirée, accompagnée d'un vent violent. Le lendemain il y en avait entre 15 et 20 cm par endroit. Durant la nuit l'A8 a dû être fermée entre Saint-Maximin et Pourrières. Heureusement il n'a pas gelé et la pluie a pris le relai.
 
 
 
 
 
 
 
 
1 mars 2018 : Au matin (photos Christian Deligny)