e
Les épidémies à Saint-Maximin
 
septembre 1521 Peste : Le chantier de l'église est interrompu en raison de la peste. En juillet 1522 l'épidémie de peste est terminée, les travaux de l'église reprennent.
 
1529/1530

Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 6 écus 8 sols pour la garde des portes pendant le temps de la peste (Arch com, série CC, 1427-1455 folio 129).

 
1530 Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 5 écus pour payer les soins aux personnes "pestifferades" (Arch com, série CC, 1427-1455 folio 200).
 
1533/1534

Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 2 écus pour payer les frais de sépulture d'une femme de l'hospice "subçonnée" de peste (Arch com, série CC, 1427-1555, folio 250)

Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 5 écus pour la garde du portail "que on craint de peste (Arch com, série CC, 1427-1555, folio 263)

 
25 octobre 1564 Peste : Le 24 octobre 1564, Charles IX, arrive à Saint Maximin en compagnie de sa mère Catherine de Médicis et de son frère le duc d'Anjou qui régnera sous le nom d'Henri III. Le lendemain, jour du départ du Roi, la peste est publiée dans la cité.
 
1579/1580 Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 39 écus 1 sol pour distribuer du pain aux passants afin qu'ils n'entrent pas dans la ville (Arch com, série CC, folio 1114), de 10 écus pour la confection et vérification des billets de santé (Arch com, série CC, folio 1117), de 20 écus pour la construction de barrières (fArch com, série CC, olio 1117)
   
1581/1582 Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 1 110 écus 2 sols écus affectée à la garde de la ville et divers quartiers ruraux, barrières, soins aux malades, billets de santé à cause de la contagion (Arch com, série CC, folio 38-40)
   
1586/1587 Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 799 écus affectée à la construction de barrières, visites des malades, médicaments, confection des billets de santé, surveillance des avenues à cause de la contagion (Arch com, série CC, folio 467-471).
   
1587/1588

Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 530 écus 8 sols affectée au salaire des médecins et des gardes des portes et des avenues, construction des barrières, confection et vérification des billets de santé à cause de la contagion (Arch com, série CC, folio 531 et 535).

Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 15 écus affectée au loyer d'une bergerie pour le logement des passants pendant la contagion (Arch com, série CC, folio 549).

   
1588/1589 Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 1 453 écus 31 sols pour l'établissement d'une infirmerie au chemin de Mazaugues, pain, vin, viande pour les malades, confection des barrières et des billets de santé, désinfection des meubles et des linges, salaire des médecins et chirurgiens, médicaments, achat d'une ânesse pour transporter les vivres, foin pour "parfumer" les maisons, garde des malades pendant la contagion (Arch com, série CC, folio 598-608)
   
1621/622 Peste : Dans les comptes de la communauté on trouve une dépense de 92 écus 10 sols pour la garde des portes d'Aix, de Marseille et de Barboulin et pour la vérification des billets de santé, une dépense de 92 écus 10 sols pour un voyage à Solliès afin de s'informer au sujet de la contagion signalée à la Valette, une dépense de 13 écus 14 sols pour visite des malades et rapport du médecin et du chirurgien, une dépense de 24 écus pour la construction de barrières (Arch com, série CC, folio 229-230)
   
1720 Peste : La dernière grande épidémie est partie de Marseille fin juin 1720, apportée par le navire commerçant Le Grand Saint Antoine. Elle sévit à Aix et cause des ravages en Provence. Nans est touchée mais Saint Maximin est épargnée et n'a à déplorer aucune victime.
   
du 21 juillet au 24 août 1854 Choléra : Une épidémie frappe Saint Maximin. En 35 jours, 123 habitants en sont victimes.