Joseph Henri Alexandre BOEUF (1861-1927)
 

Il est né à Bras le 26 janvier 1861.

Menuisier de profession, il s'installe à Marseille en 1888. Il est initié au galoubet par son oncle dit "Cambo de Bouès". Il est également première clarinette de la Musique Municipale de Marseille.

En 1189 il crée les "Tambourinaires Marseillais", puis en 1913avec Alexis Mouren et Joseph Sicard les "Cigalouns Tambourinaires"

Il réalise ses instruments les plus somptueux vers 1910-1920, il réduit généralement le diamètre des tambourins à 36 voire 35 cm pour une hauteur de 70 cm et a tendance a supprimer des filés tors et des baguettes de la partie visible du public de l'instrument afin de laisser place à un motif de montre très travaillé. Il subsiste tout de même le motif de bretelle qui est ornementé sommairement avec un décor floral assez simple. Il fait aussi des tambourins très simples dépourvus de décors avec seulement des baguettes droites simples alternées avec des baguettes jumelées et travaille simplement le motif de bretelle avec soit deux rameaux d’olivier ou de grossiers feuillages liés par un médaillon circulaire ou ovale simple, enfermant l'évent acoustique. Il est l'un des premiers à s’aider de machines-outils (toupies…) pour dégrossir et travailler ses planches, qu’il sculpte à plat, puis il les cintre séparément avant de les assembler.

Il a inventé aussi un système auquel il a donné son nom pour les galoubets qui consistait à avoir les trois trous sur le dessus afin d'éviter les perturbations de la condensation. Ces trous étaient séparés en demi tour afin de faciliter les demi-tons selon lui. Ce système ne fit pas l'unanimité bien qu’il l'ait imposé dans son groupe et finit par disparaître a son décès car repris par aucun luthier[

Il est mort à Marseille en 1927.

 
 
Tambourin fabriqué et signé Joseph Boeuf
 
 
 
 
 
Signature de Joseph Boeuf sur un tambourin de sa fabrication