Lactaire zoné
(Lactarius zonarius)

Chapeau : de 7 à 12 cm, hémisphérique s'étalant avec dépression centrale, à marge d'abord enroulée et finement duveteuse puis lisse et glabre, à surface brillante, lisse et plus ou moins zonée, de couleur jaune pâle à reflets rosâtres à ochracé pâle

Lames : légèrement décurrentes, assez fines et moyennement serrées, entrecoupées de lamelles et lamellules, de couleur blanchâtre ou crème à crème ochracé à reflets rosâtres

Anneau : néant

Pied : plutôt court, creux, lisse et généralement plus épais vers la base, de couleur blanche ou blanchâtre à ochracé pâle

Exhalaison : faiblement herbacée à fruitée mais demeurant dans les parfums acides

Période de cueillette : à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne

Biotopes : principalement dans les bois de feuillus, appréciant la couverture des chênes

Confusions : possible avec le lactaire très âcre qui en est presque le sosie, s'en distinguant essentiellement à l'examen microscopique des spores

3 septembre 2018 : Vallon de Berne à Saint-Maximin
 
 
 
15 novembre 2018 : Dans le vallon de la Figuière