Des commerçants et des artisans
 
Vers 1895 : L'épicerie Cabrol
 
Située entre la place Jean Mermoz et la rue Gambetta
 
1903 : L'épicerie Barles
 
L'épicerie Barles, située 16 avenue Albert 1er, à Saint Maximin. Le bébé est Agnés Crouzet dans les bras de sa mère Magdeleine Barles épouse de Joseph Crouzet. La dame la plus agée à droite est Anaïs Barles.
 
1906 : L'atelier de Guis
 
 
1910 : Une épicerie rue Denfert Rochereau
 
 
Vers 1910 : le magasin de mode des demoiselles Flayol dans la rue de la République
 
Le magasin se trouvait là où est aujourd'hui la charcuterie Chiavarino
 
Vers 1910 : la chapellerie Girousse dans la Grand'Rue
 
 
1925 : Devant l'atelier du charron, Titin Lombardi, route de Barjols
 
A gauche Marie Crouzet épouse d'Alfred Grimaud tient dans ses bras son fils Louis Grimaud. Ensuite se trouve Blanche Lombardi et don père Antoine Lombardi ( frère de Titin). A droite l'épouse de Titin Lombardi porte son fils Paul Lombardi. Titin Lombardi se trouve à l'extrême droite.
L'atelier se trouvait route de Barjols, sur l'emplacement actuel du restaurant chinois.
 
1925 : devant la boutique de l'horloger Gonel, place de l'horloge
 
Au 3ème rang (4 debout) : Lucien Marcel - Jeanne Grimaud - Marie Louise Gonel - Félix Gonel
Au 2ème rang (5 assises) : Marie Marcel - Thérèse Baron - Madame Gonel - X - Marie Boyer (dite Pastèque)
Au 1er rang (2 assis à gauche) : Antoine Cabrol - X (2 assises à droite) : Marie Claire Gonel - Madeleine Flayol - Mme Baron
 
1930 : Devant la boutique du taillandier Ughetti
 
Ce commerce se trouvait dans le virage, en face la place Jean Mermoz, en bordure de la Nationale (maison aujourd'hui détruite)
A droite, Agnès Flayol et ses deux enfants Louis et Augustin
 
1933 : Jardinage frais de pays Louis Rebuffat, rue Colbert
 
Louis et Josephine Rebuffat entourés de leurs enfants Léon et Aimée et du chien Ponpon
 
8 mars 1934 : une épicerie rue Denfert Rochereau
 
 
Vers 1934 : Le salon de coiffure de Guitte Jauffret et de Rose De Dominici
 
X - Mme Boffredo - Rose Dedominici - Guitte Jauffret - Magdeleine Florent avec sa fille Thérèse (Réré) - X
 
Vers 1935 : La boucherie de Marius Daumas reprise après la guerre par Victor Coquillat
 
 
Vers 1935 : "La Préférence", magasin tenu par les demoiselles Flayol
 
Devant le magasin où on trouvait toutes sortes de fournitures : bonneterie, mercerie, tissus, vêtements de travail etc..
De gauche à droite : Marie Louise Flayol, Agnès Flayol, Jeanne Flayol, Noëlie Flayol
 
Vers 1945 : Les entrepots frigorifiques saint maximinois
 
 
Vers 1950 : la bijouterie Boffredo dans la Grand'Rue
 
La bijouterie toujours propriété de la famille Boffredo a été ouverte en 1946.
 
Vers 1950 : les meubles Caillol à l'angle de la place Malherbe et du boulevard Bonfils
 
 
 
Vers 1957 : Devanture de la Boucherie-Charcuterie Pourchier
C'est vers 1955 que Paul Pourchier a quitté le local de la rue Colbert, et a acheté la boucherie Verane à l'angle de la rue Général de Gaulle.
 
Vers 1957 : Victor Coquillat devant sa boucherie dans la Grand'Rue
 
Huguette Coquillat, Emile Ambard, Victor Coquillat
 
mai 1955 : Monsieur et Madame Daumas devant leur droguerie, dans la Grand'Rue
 
Madame Daumas, Marius Daumas, Mimi Lombard
 
juillet 1957 : l'épicerie de Madame Bertrand dans la Grand'Rue
 
Annie Daumas et Madame Bertrand
 
1958 : Intérieur de la boucherie Decanis, 10 rue de la République
Adrienne et Roger Decanis ont acheté la boucherie-charcuterie à Rosette et Félix Coquillet en mars 1957. Ils l'ont conservé jusqu'en 1987.
Henri Decanis et Adrienne Decanis
 
1958 : Intérieur de l'épicerie Botta, rue Colbert
 
Letizia Tollari (épouse Fontana), Denise Botta (épouse Fontana), Solange Giraud, Dante Fontana
 
1959 : La devanture de la boucherie Decanis
 
 
Vers 1955 : inauguration de la droguerie Daumas, rue Gal de Gaulle
 
Albert Nonnon (journaliste) - Grog - X (caché) - Emile Loze - Louis Verlaque - Paul Florent - Louis Dragone - Jean Boeuf - Edouard Laugier - Albert Audibert
 
Edouard Laugier - Albert Audibert - André (employé de la SMC) - Labouré - Paul Barles - Victor Coquillat - Henri Verlaque - Marius Daumas
 
Vers 1960 : Le marchand de chaussures Labouré, dans la Grand Rue
 
 
Vers 1960 : Marcel Nicolas au volant du tube de la cheville saint maximinoise
 
 
Juin 1960 : Devant la mercerie de Rose Daumas, rue de la République
 

Debout : Rose Dedominici (épouse Daumas) - Mme Bremond (coiffeuse) - Jeannette Griseri  - Mme Achard - Mme Taillefer - Adrienne Fontana (épouse Decanis) - Mme Begnis  - Mme Negrel - Jeanine Mattieligh (épouse Martina)

Assis : Dominique Martina - Thérèse Florent (épouse Barral) - Mimi Castagnier - Marie Gastaldi

 
6 octobre 1960 : Dans l'atelier de la boucherie charcuterie Decanis
 
Roger Decanis, son père Henri Decanis et l'apprenti Bruno Daumas dont c'était la fête et qui venait de signer un contrat d'apprentissage de trois ans.
 
Vers 1960 : L'alimentation de Bastien Gastaldi, rue Général de Gaulle
 
Elle avait été ouverte après la seconde guerre mondiale par Bastien Gastaldi. Elle a été tenue ensuite par sa fille jusqu'en 2008, année au cours de laquelle elle a fermé définitivement.
 
Vers 1960
 
François Mamino - Jean Larose - Emile Larose
 
Vers 1960 : La livraison d'un pylone par l'entreprise Larose
 
 
1960 : Georges Fabre termine la voute de la façade de la boutique de François Carrazé
Georges Fabre effectue la finition des joints de la voute en pierre de Rognes que l'entreprise Jean Fabre vient de construire à l'emplacement de la façade construite en 1900 ; cette dernière a elle-même remplacé celle du café du Midi appartenant à François Jaume. La voute existe encore à l'emplacement des assurances Martin.
 
Décembre 1964 : Dans l'atelier de la boucherie Decanis
 
 
Vers 1963 : Boutique de François Carrazé
 
A circulé en 1966
 
1963 : Travaux de réfection du four dans la boulangerie-pâtisserie Trambaud
 
Elie TRAMBAUD - Jean DRAGONE - ouvrier monteur alsacien - Jean SIGNETTI
 
Vers 1964 : Le marechal ferrant Gustave Abeille et son fils Leo
 
La forge se trouvait au bas du boulevard Bonfils sur l'emplacement occupé aujourd'hui par un bar, le petit Pernod
 
Vers 1965 : Un cordonnier et artiste Etienne Rondello
 
Son atelier se trouvait sur le boulevard Bonfils, au niveau du monument aux morts. Il réparait les chaussures mais fabriquait aussi des masques et des personnages en cuir.
 
 
 
 
Vers 1965 : Mme Coquillat marchande ambulante de beignets sur la place Malherbe
 
 
Vers 1965 : Karl Loëffler cordonnier chausseur, place Martin Bidouré
 
 
Vers 1965 : Le magasin de l'entreprise Larose, avenue Victor Hugo
 
 
Vers 1969 : La boutique de François Carrazé
 
A circulé en 1971
 
1968 : Pierrette de Dominici reçoit un client dans le magasin qu'elle vient d'ouvrir, rue Gal de Gaulle
 
 
Vers 1970 : La boutique de François Carrazé, potier céramiste, avenue Albert 1er
 
 
Vers 1970 : Salon de coiffure "Chez Yolé", place de l'Horloge
 
Marthe et Philippe Bremond au fond à gauche, Yolande Roux coiffe Margot Bertin, à droite l'apprendie Nadine Marianelli
 
Vers 1970 : Le salon de Louis Hugou dand la Grand'Rue
 
Ce salon a ouvert en 1946, au bas de la Grand'Rue.
Au fond Louis Hugou coiffe Marius Robert.
Au premier plan son employé Christian Fabre coiffe Constant Graille
 
Vers 1975 : Le potier François Carrazé dans son atelier, avenue Albert 1er
 
 
Octobre 1978 : Ouverture du magasin Domi-Sports tenu par Dominique et Pierre Ferrari
 
 
juin 1980 : Gilberte Verlaque sur la place Malherbe
 
Gilberte Verlaque et Victor Coquillat
 
Vers 1980
 
Jean LAROSE est a la forge, son petit-fils Xavier n'est du tout rassuré. A droite Jules RAMEL
 
Vers 1982 : Chez Madame Lambert dite Taraille, boulevard Victor Hugo
 
 
Vers 1985 : L'horloger Alain Boffredo assure la maintenance du mécanisme de l'horloge de la place Martin Bidouré
 
 
Novembre 1995 : Prépartion des fêtes de fin d'année
 
 
 
Août 2001 : Mireille et Bernard Verane
 
 
Septembre 2002 Huguette et Victor Coquillat, Mireille et Bernard Verane, deux couples qui se sont succédés dans la même boucherie qu'ils ont tenu tour à tour pendant plus d'un demi-siècle.
 
 
Septembre 2002 : Dernier jour avant la fermeture définitive de la boucherie Verane
 
Jeanine MARTINA, sa soeur et Bernard VERANE
 
janvier 2012 : Serge Spalemi dans son magasin, ouvert route de Nice, sur l'emplacement du garage Bremond
 
 
2 juillet 2012 : Inauguration de la librairie papeterie Mirabeau
 
 
Juillet 2015 : L'opticien François Pirioux dans son atelier, rue Général de Gaulle
 
 
26 mai 2016 : Francesco Grimaldi, marchand de produits italiens dans la rue République
 
 
21 juin 2016 : Pot offert dans la rue République à l'occasion de la fête de la musique
 
 
21 juin 2016 : Sylvie Capriola fleuriste dans la rue République
 
 
1 septembre 2016 : Charcuterie Chiavarino dans la rue République
Philippe Chiavarino tient avec son épouse Nadine une boutique de charcutier-traiteur dans la rue de la République depuis 1995, date à laquelle ils ont pris la succession de Pierrot, père de Philippe, installé là depuis l'été 1976.
 
 
septembre 2016 : Bar à ongles et maquillage de Ludivine Rativeau
 
 
octobre 2016 : La boucherie-charcuterie de Sonia et Olivier Gonnet
 
 
 
25 février 2017 : Mme Velay dans sa boulangerie, rue République
 
 
5 octobre 2017 : Rachel et Sonia devant le salon Pause Koifé, rue de la République